Docteur Stéphane de Mortillet - Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique - Pôle santé Léonard de Vinci - Chambray-lès-Tours
Dr Stéphane de Mortillet - Prendre rendez-vous en ligne
Dr Stéphane de Mortillet
Dr Stéphane de Mortillet - Le Cabinet
Dr Stéphane de Mortillet - Chirurgie faciale
Dr Stéphane de Mortillet - Chirurgie faciale
Dr Stéphane de Mortillet - Chirurgie cancérologique faciale
Dr Stéphane de Mortillet - Chirurgie esthétique et réparatrice du sein
Dr Stéphane de Mortillet - Chirurgie des malformations congénitales du sein
Dr Stéphane de Mortillet - Reconstruction du sein
Dr Stéphane de Mortillet - Chirurgie de la silhouette
Dr Stéphane de Mortillet - Chirurgie intime
Dr Stéphane de Mortillet - Liens
Dr Stéphane de Mortillet - Contact
Dr Stéphane de Mortillet - Contact



- Chirurgie faciale

- Chirurgie cancérologique faciale

- Chirurgie esthétique et réparatrice du sein

- Chirurgie malformations congénitales du sein

- Reconstruction du sein

- Chirurgie de la silhouette

- Chirurgie intime

Crédits et mentions légales

Lire la fiche

L’hypertrophie mammaire est définie par un volume des seins trop important, notamment par rapport à la morphologie de la patiente. Cet excès de volume est en général associé à un affaissement des seins (ptose mammaire) et parfois à un certain degré d’asymétrie.


L’hypertrophie mammaire implique presque toujours un retentissement physique et fonctionnel (douleurs du cou, des épaules et du dos, gêne pour la pratique des sports, difficultés vestimentaires). Il existe aussi fréquemment un retentissement psychologique notable. Ces troubles justifient la prise en charge par l’assurance maladie sous certaines conditions.


L’intervention chirurgicale a pour but la réduction du volume des seins, la correction de la ptose et d’une éventuelle asymétrie, afin d’obtenir deux seins harmonieux en eux-mêmes et par rapport à la morphologie de la patiente (deux seins réduits, ascensionnés, symétrisés et remodelés).

Lire la fiche

La ptose mammaire est définie par un affaissement de la glande et une distension de la peau qui l’enveloppe. Le sein est en position trop basse et de plus fréquemment «déshabité» dans sa partie supérieure.


La ptose peut exister d’emblée mais survient le plus souvent après un amaigrissement important ou au décours d’une grossesse avec allaitement. Elle peut être isolée : on parle alors de ptose pure. Elle peut aussi être associée à un certain degré d’hypertrophie mammaire.


On peut à l’inverse observer une ptose mammaire dans le contexte d’un sein trop petit (hypoplasie ou hypotrophie mammaires).


Ces défauts esthétiques ne justifient pas une prise en charge par l’Assurance-Maladie.


L’intervention chirurgicale a pour but de remettre l’aréole et le mamelon en bonne position, de reconcentrer et d’ascensionner la glande et de retirer la peau excédentaire afin d’obtenir deux seins harmonieux, joliment galbés et ascensionnés.

Lire la fiche

L’hypoplasie mammaire est définie par un volume de seins insuffisamment développés par rapport à la morphologie de la patiente. Elle peut être la conséquence d’un développement insuffisant de la glande à la puberté, ou apparaître secondairement par perte du volume glandulaire (grossesse, amaigrissement, perturbations hormonales…).


Le manque de volume peut aussi être associé à une ptôse (poitrine « tombante » avec affaissement de la glande, distension de la peau et aréoles trop basses).


Cette hypotrophie est souvent mal acceptée physiquement et psychologiquement par la patiente qui le vit comme une atteinte à sa féminité, avec pour corollaire une altération de la confiance en soi et un mal-être, parfois profond, pouvant aller jusqu’au véritable complexe. C’est pourquoi, l’intervention se propose d’accroître le volume d’une poitrine jugée trop petite grâce à l’implantation de prothèses.